Menu
AccueilÀ propos
Bien-être

Stress et anxiété : 3 causes sociétales et 5 conseils pour les atténuer

Véritable phénomène d’adaptation de notre corps, le stress nous permet de réagir à notre environnement. Pour répondre à un contexte angoissant, notre organisme va rétorquer en 3 phases : alarme, résistance et épuisement. Cette adaptation varie selon l’intensité et la durée des facteurs inquiétants.

Notre vécu et notre expérience demeurent aussi deux causes importantes. Mais aujourd’hui, qu’est-ce qui nous stresses ? Et surtout comment s’en débarrasser avant d’atteindre l’épuisement ?

3 causes d’anxiété sociétales

Nous sommes stressés de plus en plus jeunes. C’est le triste constat qu’a révélé une étude menée par IPSOS, une entreprise de sondage. 53 % des moins de 25 ans et 52 % des 25 à 34 ans ont déclaré subir une nervosité élevée. Pourtant, seulement 24 % des interrogés de plus de 65 ans affirment se sentir stressés.

Mais alors, pour quelles raisons ? 🤔

La charge mentale

La charge mentale reste certainement la cause d’épuisement le plus connu. Il n’en reste pas moins dévastateur.

L’Agence européenne pour la Sécurité et la Santé au travail (EU-OSHA) définit le stress professionnel selon un concept de déséquilibre. Selon elle, le ressenti qu'a un individu au sujet des contraintes que lui impose son environnement, et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face sont deux choses différentes.
Plus clairement, on parlera du manque de moyens pour l’accomplissement et la réussite de la tâche.

Ça s’applique aussi à la maison : vous devez être à l’heure au bureau. Mais seulement après avoir déposé la petite dernière à la crèche qui ne voulait pas partir sans un câlin au doudou.🧸 Et après avoir déposé le grand à l’école qui lui, ne retrouvait pas ses cartes Pokémon. Le tout, en espérant avoir pensé aux goûters et à confirmer les rendez-vous chez le dentiste.🦷

Quand certains individus arrivent à gérer une quantité de tâches astronomiques ou une famille de 6 personnes à bout de bras sans jamais ressentir une once de stress, d’autres pourront se sentir submergés voire anéantis.

On constate alors que le stress découle de la manière d’appréhender la charge de travail.

Le syndrome FOMO

Traduit de l’anglais Fear of missing out, le syndrome FOMO correspond à l’angoisse de passer à côté de quelque chose, de rater un événement important. Et aujourd’hui, le seul moyen d’être au fait de l’actualité, ce sont les réseaux sociaux et internet.🤳

Une véritable dépendance à la connexion qui empêche son utilisateur de se couper du monde et de prendre du temps uniquement pour soi. Les réseaux sociaux restent en grande partie responsables de cette dépendance.
Certains professionnels du marketing manipulent ce trouble à leur avantage en stimulant et en canalisant cette phobie en vous proposant toujours de les suivre « pour ne rien louper ». Pire, les événements affichés sont soulignés comme « à ne pas rater ».

Ça marche aussi dans la vraie vie, hors écran, lorsque Sandrine de la compta’ vous invite à son barbecue d’été, mais que vous avez déjà prévu d’aller à la kermesse de l’école. Vous vous demandez s’il n’y a pas une solution pour faire les deux.

Ce besoin vital de sensations (puisqu’on ne souffre pas de ce qu’on ne sait pas) ou simplement cette envie de figurer au cœur de l’action, n’a pas fini de faire couler de l’encre.

La pression sociale

Chaque mois et chaque étape possèdent son lot de constatations quelque peu accusatrices. La société et la culture favorisent un temps pour tout. Il n’est pas rare de croiser une copine de lycée avec ses jumeaux vous demander « et alors, toi c’est pour quand » ?🤰

C’est sans compter les bonnes résolutions de janvier lorsque votre entourage vous fusille du regard parce que vous avez mangé une tartine de confiture pendant le mois détox. Ou parce que vous avez fait la même chose en juin, période couramment destinée à se préparer pour l’été.

Cette pression constante ne fait qu'accroître le stress lié au temps qui passe et à son accomplissement personnel. Renforcée par l’image renvoyée par les réseaux sociaux, cette anxiété de ne pas entrer dans le cadre peut parfois créer un sentiment de rejet, de désintéressement et donc d’angoisse chez les individus anxieux.

Mais vous pouvez atténuer ces causes de stress, voire même les faire disparaître, grâce à quelques actions faciles à mettre en place.

5 conseils pour atténuer l’anxiété au quotidien

Mais rassurez-vous, même si le tableau est peu glorieux, il existe plus de solutions pour se détendre que de facteurs de stress 😊
Découvrez nos meilleurs conseils pour lutter contre le stress et l’anxiété.

Conseil n°1 : Soignez votre alimentation

On le répète partout, tout le temps, mais comme disait Thomas Gatabazi « Si l’on devient ce que l’on mange, pourquoi ne pas manger ce que l’on veut devenir ? ».

Mangez mal et vivez mal. Nous vous déconseillons la junk food.🍟🥤

Attention, on parle de mauvaise alimentation au quotidien, pas celle que vous faites pour vous réconforter un soir de pluie. Une étude américaine a d’ailleurs démontré que la nourriture frite pourrait entraîner un risque de dépression si elle est consommée de manière excessive.
Cette étude a aussi révélé un élément important : le sucre pourrait occasionner des troubles bipolaires chez les personnes addicts et qui en abusent.

Le lien entre l’alimentation et votre mental demeure très étroit. Soignez votre consommation, pour soigner vos émotions.

Conseil n°2 : Coupez des réseaux sociaux

On l’a vu un peu plus au-dessus, les réseaux sociaux restent bien souvent responsables de notre anxiété. Pour pallier ça, changeons le problème à sa source : réalisez une cure de désintox.

Oui, oui, une désintox des réseaux sociaux. 😅

Au départ, coupez-les 1 heure, puis 2 heures jusqu’à passer une journée entière sans. Ennuyez-vous ! Faites des choses que vous n’avez pas le temps de faire habituellement.

C’est créatif, vous vous sentirez accomplis et vous vous retrouverez avec vous-même, et uniquement avec vous-même.

Conseil n°3 : Ne négligez pas votre sommeil

Ça va de pair avec le conseil n° 2. Il n’est pas rare de veiller tard le soir.
Parfois il suffit que ce soit le seul moment tranquille de la journée pour que nous nous attardions et que nous en profitons un maximum. Pourtant, le lendemain, le réveil sonnera à la même heure, et vous n’aurez pas eu votre quota de repos.😴

Après, vous entrez dans un cercle vicieux puisque le stress entraîne des troubles du sommeil et le manque de sommeil favorise le stress.🤯

Revenez aux sources, avant de vous coucher, permettez-vous un « retour au calme » et prenez le temps de méditer, de respirer pour faire redescendre la pression et vous endormir paisiblement.

Conseil n°4 : Pratiquez une activité physique

Le sport libère des hormones intéressantes pour le stress : dopamine, endorphine ou sérotonine, toutes présentent une action apaisante et favorisent un état de relâchement.
Elles aident aussi à la réduction du taux de cortisol, l’hormone du stress.

Que vous soyez adepte de 🧘‍♂️, passionné de 🏃‍♀️ ou plutôt du genre 🐟 dans l’eau, peu importe l’activité que vous choisirez, dès qu’elle met votre corps à contribution, elle tranquillise votre mental.

En plus, c’est un premier pas dans la lutte contre la sédentarité.😉

Conseil n°5 : Concentrez-vous sur votre respiration

Même si on respire tous mécaniquement, le problème est là, c’est mécanique. Et lorsque vous êtes stressé, votre rythme cardiaque s’accélère.

Se concentrer sur son souffle va vous permettre de le réguler, de le ralentir et d’obtenir une meilleure réponse de votre organisme.🌬

Plusieurs méthodes existent. Parmi elles : la cohérence cardiaque.

Parfaite pour baisser le taux de cortisol, augmenter l’ocytocine appelée aussi hormone de l’amour, ou encore pour normaliser votre coefficient de sucre, cette approche est recommandée par bon nombre de professionnels.

➡Comment faire ?
Idéalement 3 fois par jour, effectuez 6 respirations par minute pendant 5 minutes. Basés sur le 365, ces trois chiffres possèdent une action physiologique reconnue par plusieurs études.

Réalisez le 3 fois par jour, puisque les bénéfices de ces pratiques ne durent que quelques heures. Laissez 4 heures entre deux exercices.

Les 6 respirations correspondent à la fréquence de résonance des systèmes poumon/cœur.
Que vous soyez stressé par votre environnement privé ou professionnel, il y a fort à parier que cela empiète sur votre quotidien. Ce cumul d’angoisse et de fatigue ne fait que vous rendre de plus en plus nerveux.

Adoptez chaque conseil mentionné ci-dessus tous les jours et mettez toutes les chances de votre côté pour retrouver une vie paisible et sereine.

Et si vous souhaitez encore plus de conseils, retrouvez-nous sur l’application.
Profitez de deux semaines gratuites en la téléchargeant sur l’Apple Store ou Play Store.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Quentin Ryckewaert
Quentin Ryckewaert

Quentin est l'un des deux co-fondateurs de Moha. C'est le référent des projets innovants en matière de prévention santé.

En savoir plus sur l'auteur